Introduction

Que vous voyagez seulement quelques jours, semaines ou mois en Corée du Sud ? Ou que vous ayez décidé d’y faire un échange universitaire ou linguistique ou encore d’y travailler ?

Tout cela impliquera d’apprendre et de comprendre une nouvelle culture, qui plus est différente en multiples points. Ces habitudes quotidiennes et sociales, vous serez confrontés à les vivre. Cela sera peut-être étrange ou parfois désagréables, cependant ce voyage, cette expérience sera enrichissant dans son ensemble. Par ailleurs, le Professeur Kim Young-Hoon (professeur à Ehwa Women University et anthropologue culturel) décide d’en éclaircir certains côtés de cette vie à la Coréenne à travers l’histoire.

Basés sur ses dires, nous allons vous en dévoiler ce que nous avons nous même compris et appris au sein de la société sud-coréenne.

Une première rencontre…

Tout d’abord, afin de pouvoir interagir avec d’autres personnes et notamment des natives, nous devons considérés une première rencontre… Qui dit « rencontre » dit « parler avec cette personne », n’est-ce pas ? Ne partez pas encore en courant, tout va bien se dérouler si vous suivez les règles de politesse, savoir en quoi cette première rencontre est importante !

Premièrement, la première rencontre entre deux inconnus est très importante puisque cela va vous permettre de déterminer la façon de parler et se comporter avec un interlocuteur.

Tout commence avec un « 안녕하십니까. 처음 뵙겠습니다.  » (qui se prononce ainsi « annyeonghasimnikka ? Cheoeum- beopgetseumnida »). En Français, « Bonjour Monsieur, Madame, je suis ravie de faire votre connaissance ».

C’est la première phrase qui devra sortir de votre bouche pour ensuite venir à une introduction sommaire de vous-même. Bien sûr, en France ou dans d’autres pays occidentaux, le processus semble être similaire, toutefois le modèle coréen impose d’autres règles qui semblent futiles ou incroyables pour nous.

Quelles sont-elles, ces règles ?

La salutation « 안녕하십니까? » peut être utilisé à tout moment de la journée, sans avoir de variantes en fonction de l’inclinaison du Soleil. Il faut noter que cette formule est d’un niveau très poli.

On vous a parlé ci-dessus d’une introduction de vous-même à donner lors de votre première entrevue. Cela est un cheminement très important. Vous devez donner votre âge, votre statut marital et social, votre profession et bien entendu votre nom.

‘Mais pourquoi doit-on dire autant d’informations personnelles ?’

Il se trouve qu’en Corée du Sud , d’autres pays asiatiques en font l’usage. Nous allons choisir par conséquent un type de politesse dans une discussion et une façon de parler en fonction de ces informations.

Si vous êtes plus jeune que votre interlocuteur, vous aurez des gestes et des paroles différentes que si vous étiez le plus âgé.

À propos de l’âge, si vous êtes plus jeune, vous devrez montrer votre respect que ce soit envers vos parents, vos grands frères et sœurs, vos patrons, vos professeurs, etc…

En fonction de la personne que vous aurez en face de vous, vous allez devoir utiliser la bonne appellation, pour votre mère « 어머니 », votre père «아버지 », votre grand frère «오빠 » si vous êtes une fille, «» si vous êtes un homme. Il est donc important de bien utiliser ses noms dits « respectueux ».

Évidemment, lorsque vous rencontrez une personne inconnue, vous n’aurez pas à utiliser « » ou encore « » puisque cela concerne uniquement la famille et l’environnement amical.

Qu’est-ce que nous devons utiliser dans ce cas ?

Avant de continuer à vous parler des noms que l’on peut attribuer à des interlocuteurs lambda, il est essentiel de souligner la gestuelle divergente de celle occidentale. En Occident, nous allons donner, de manière générale, une poignée de main pour salutation respectueuse. Tandis que les Coréens ne font que peu usage ou du moins depuis récemment seulement.

En conclusion, comment font-ils ?

La façon de saluer quelqu’un la plus pratiquée serait de s’incliner. Cette pratique est aussi utilisée dans d’autres pays tels que le Japon, pour manifester son respect aux anciens. Cependant, il y a différentes inclinaisons en fonction de l’âge et du statut social. Don cela explique la petite introduction personnelle à effectuer à chaque nouvelle rencontre. Vous pourrez alors savoir comment vous devez parler, saluer et l’entretien de votre relation et comportement envers chaque nouvelle personne.

Ensuite, il y a aussi la poignée de main. Plus récemment utilisée, il faut l’entreprendre avec prudence. Ne jamais proposer une poignée de main à quelqu’un de plus âgé ou de rang social plus élevé que vous. Vous serez mal vu.

De plus, lorsque quelqu’un de grand âge vous tend la main, vous devrez la serrer à deux mains pour le saluer en retour.

Si vous avez le même âge, se serrer la main (avec une seule main) comme en occident est possible.

Pour revenir au fait de s’incliner dans certains cas, vous pourrez voir des coréens se courber presque jusqu’aux pieds ou seulement hocher la tête. Si quelqu’un reçoit une médaille ou un diplôme provenant d’un supérieur, il doit saluer le Président en se courbant bas et accepter sa poignée de main avec les deux mains.

D‘où vient cette manière de saluer ?

La Corée du Sud et la plupart de ses habitudes aujourd’hui sont grandement influencées par les apprentissages de Confucius, savant et philosophe de l’ancien temps. Si vous avez le même âge, les habitudes et comportements seront informels et amicaux.

Toutefois s’il y a une différence d’âge, le respect et la politesse sont à l’ordre du jour.

Cela explique beaucoup de choses, n’est-ce pas ?…