descendants of the sun

Source : affiche du drama KBS

Un retour attendu dans Descendant of the Sun

Les amateurs de dramas sud-coréens ne sont pas sans avoir entendu parler de Descendants of the Sun (en coréen 태양의 후예). Ce drama scénarisé par Kim Eun Suk à qui nous devons par exemple le drama Secret Garden, diffusé sur KBS et sorti durant la première partie de l’année 2016, a en effet beaucoup fait parler de lui pour plusieurs raisons plutôt équivoques. Il marque en effet le retour de l’acteur Song Joong Gi sur les plateaux de tournage après plusieurs mois de service militaire, le retour de l’actrice Song Hye Kyo qui a déjà tourné avec de grands noms du cinéma, mais aussi une histoire qui n’aurait rien à envier à d’autres séries du même genre.

naverblog_20160310_133325_24

Crédit : image du drama, KBS World TV

Un scénario original

Il s’agit d’un drama nous racontant principalement l’histoire d’amour entre Kang Mo Yeon, chirurgienne et Yoo Shi Jin, militaire membre des forces spéciales. Ces deux personnes ayant des métiers s’opposant totalement vont tomber amoureux et commencer une relation qui va se révéler compliquée à cause de leurs métiers respectifs. Par la force des choses, ils vont être amenés à se revoir au cours d’une mission humanitaire secondée par les forces spéciales dans le pays d’Urk, se situant dans l’archipel des Balkans. Malgré l’histoire d’amour dominante, les autres thèmes abordés sont plutôt variés et intéressants, mais sont surtout traités d’une manière compréhensible et sensiblement logique : que cela soit les forces spéciales de l’armée coréenne, la médecine ou encore les aides humanitaires.

Source : Vidéo annonce du drama, KBS World TV

Une combinaison intéressante

Dès le début nous sommes dans l’action, la rencontre entre les deux protagonistes entraîne très vite l’action principale qui ne se trouve pas en Corée. Il est intéressant de voir que cela se trouve dans un pays en guerre avec des besoins de toutes sortes et qui permettra un enchaînement d’actions plus palpitantes les unes que les autres : opération d’une personne de couleur, tremblement de terre, épidémie de rougeole dans un village lutin, une épidémie de peste maligne ou encore une prise d’otage. Cela apporte un rythme soutenu au drama.

Chacune d’entre elles est filmée avec précision, une image claire et colorée comme nous ont habitué les dramas coréens et une délicatesse incroyable. Même en parlant d’un sujet sensible ou d’une situation critique, les plans se succédant les uns aux autres ont toujours une logique pour l’histoire sans pour autant montrer des éléments inintéressants. Et beaucoup d’entre eux restent tout simplement spectaculaires et inattendus, comme la scène de tremblement de terre digne d’un film catastrophe. Tout cela est saupoudré d’un humour bien présent grâce à certains personnages : nous pouvons par exemple citer Yoo Shi Jin et son meilleur ami Seo Dae Yeong, ou encore le personnage de Song Sang Hyun ; mais aussi grâce à certaines situations.

mug_obj_201604281526488226

Crédit : image du drama, KBS World TV

Le fil conducteur, l’histoire d’amour, est traitée différemment de ce que l’on peut voir dans notre culture occidentale. Descendants of the sun nous narre deux histoires différentes : le couple principal qui se compose d’un médecin et d’un soldat des forces spéciales et le couple secondaire de deux soldats au sein de l’armée. Chacune des histoires avance logiquement au fil des épisodes tout en gardant leur rythme malgré l’avancement différent entre les couples : si l’un se connait depuis quelques temps, l’autre se rencontre lors du premier épisode.

Chaque petite action romantique est placée dans des contextes qui pourraient se trouver drôles, quotidiennes ou tout simplement tragiques sans pour autant prendre une place trop importante. Ce qui donne un juste milieu pour un drama qui est plutôt concentré sur les thèmes de l’action, les désastres naturels et l’évolution des différents personnages face à des situations de désespoir.

mug_obj_201604281526482964

Source : Scène du drama, KBS

Cette combinaison des actions permet plusieurs choses : tout d’abord au spectateur de ne pas s’ennuyer. L’alternance des différents problèmes auxquels devront faire face les personnages permet un enchaînement fluide des actions, lorsque nous pensons avoir un temps de pause une autre catastrophe a lieu et ne laisse presque aucun répit. Le spectateur se retrouve donc impliqué dans la plupart des situations, à suivre l’évolution de ces personnages avec ce qui se passe dans le pays et tout ce qu’ils devront faire afin de surmonter les différents obstacles auxquels ils seront confrontés.

mug_obj_201604281526487821

Crédit : image du drama, KBS World TV

Un drama qui nous marque !

La première chose qui nous vient à l’esprit en ayant terminé le feuilleton est plutôt le sentiment de bienveillance, le fait qu’un tel mélange ait réussi à nous captiver jusqu’à la dernière minute. D’une autre part nous avons pu avoir un aperçu des forces armées en Corée et de ce qu’ils peuvent faire, ce qui nous amène à penser au service militaire de deux ans que les hommes doivent faire dans leur vie. Il s’agit d’un sujet d’actualité permettant d’en apprendre un peu plus sur ce qui pourrait être “normal” pour les coréens du sud, mais également savoir que certaines des missions restent très dangereuses et qu’il n’est pas rare que des soldats perdent la vie dans le monde entier.

Descendants of the sun reste une série plutôt normale, bien dosée avec des événements spectaculaires mais se basant beaucoup sur la vie de personnes travaillant réellement dans ces mondes très différents du nôtre. Cette particularité fait que le drama ait connu un succès fulgurant en Corée du Sud, puis dans le monde entier. Ça et bien sûr, l’histoire d’amour qui reste avant tout mignonne.