Les évolutions entre le overground et le underground, un acte commun dans la musique HipHop coréenne

L’argent est un facteur important dans la musique. Les artistes souhaitant vivre de leur musique, doivent souvent faire un choix, entre l’overground et l’underground. Alors que certains artistes arrivent à se développer complètement dans l’Underground sans pour autant être considéré comme du mainstream, d’autre artistes préfèrent passer par la scène grand public.

Le mainstream ne sert pas simplement à se faire de l’argent, mais il est utile pour se faire connaître, et pour certains transmettre un message au travers de chansons. Les frontières entre les deux sont aussi perméables. De nombreux artistes voguent entre les deux mondes et parfois migrent d’un côté ou d’un autre.

Show Me The Money est il me semble, un bon exemple de cette perméabilité entre les deux monde. Dans cette émission, des artistes, pour la plupart du monde Underground, vont être révélés sur la scène du mainstream. Leurs raps passent sur une chaîne importante (Mnet) et certains connaissent une popularité digne d’un artiste du Overground. Certains artistes passent après cette compétition dans le monde du Overground, parfois pour quelques temps parfois pour toujours, enfin de manière plus prolongé.

Nombreux sont les artistes qui font le chemin du Underground vers le Overground. Ils sont cependant moins nombreux dans l’autre sens. Et les revenants sont souvent eux même d’anciens artistes du monde de l’underground. En effet, il semble plus difficile de faire le pas de la scène publique à l’overground. Retourner sur des scènes petites lorsqu’on est un artiste qui est populaire semble parfois impossible. Toutefois, il existe des exceptions tel que V.Hawk, anciennement connu sous le nom de Master One. En effet, après dissolution de son groupe Wonder Boyz, il se produit seul mais aussi sous le label Dream Perfect Régime, lui même dirigé par un ancien idole, Barom des C-Clown.

Le monde du underground

Les avantages du Underground sont nombreux. L’un des plus importants est la liberté, liberté fortement réduite dans le Mainstream, mais elle ne l’est pas totalement. Les artistes du underground font un peu ce qu’il veulent musicalement. Ils évoluent comme ils le souhaitent, ils laissent leur sens artistique les guider. Ils ont aussi une proximité plus importante avec leur fan, et savent qu’ils sont reconnus pour leur talent et pas « que » pour leur look, leur style. Ces artistes se produisent sur des scènes réduites les plus souvent et relativement petites.

Il existe un certain nombre d’artistes qui se placent exactement entre le mainstream et le underground. Leur popularité ayant éclatés, on ne peut pas les considérer comme appartenant au underground mais ils détiennent leur propre Label, et gardent ainsi leur liberté. Ces artistes ( comme Simon D, Jay Park, Paolato) trouvent presque le juste milieu. Puis l’on retrouve les idols, les artistes idols parfois très doués, et souvent sortants du monde du underground. Ces artistes en participant à des émissions tels que SMTM sont mal vus du fait de leur popularité déjà existante.

Les désavantages du Underground sont principalement l’argent, le manque de financement pour les clips, le manque de sponsors pour les show et les concerts, ainsi que le manque de visibilité. Il existe un grand nombre d’artistes underground qui sont à la fois rappeur, compositeur, producteur, tout cela dans des petits studios de production voire même pour les débutant dans leur chambre ou leur maison. Vivre de cette façon est alors impossible, et l’artiste doit exercer une profession à côté de son rôle d’artiste. La conciliation des deux est fortement compliqué et certains artistes, préfèrent aller vers l’Overground.

La scène overground

Les avantages de l’Overground sont nombreux, sponsors, visibilité, avantages, show, fans. Mais les contrats de travail qu’ils signent avec leur Label est parfois très restrictif. Parfois, certains artistes perdent leur style musical premier et s’oriente en fonction du groupe dans lequel ils sont intégrés. Certains artistes vont alors jouer dans la pop, même si leur racines sont principalement du Hip Hop. Cela arrive notamment lorsque les artistes atterrissent dans un groupe d’idole. Cependant, il existe certains artistes,n rappeur qui arrivent à entretenir une certaine proximité avec le monde de l’underground. Zico des Block B est un exemple de cette proximité avec le underground.

Une vraie passerelle entre les deux mondes ?

Les évolutions entre les deux mondes sont fréquentes. Passer de l’underground à l’overground est un phénomène courant. Pour certains artistes, il s’agit d’une sorte de promotion, une évolution dans leur carrières pour d’autre une obligation, un choix un peu imposé. Parmi les artistes ayant sauté le pas, on retrouve, Bang Yong Guk, Zico, ou encore Mino, Hanhae. Avec l’arrivé de Show me the money et autre émission, la proximité des deux monde s’accentue. Le rappeur Iron est un exemple de cette proximité mais aussi de cette antinomie entre volonté et rejet de la scène du mainstream.
Iron est un rappeur appartenant au crew Dae Nam Hyup, il fut finaliste de l’émission Show me the Money 3. Après l’émission, il collabora avec des artistes du milieu de la pop, du main stream et apparu dans quelques émissions de télévision et radio. Mais il a aussi souvent rejeté le monde des idols et les artistes appartenant à ce monde.

Comme précisé plus tôt, certains artistes de Hip Hop sont tellement connus que l’expression underground serait inadéquate à leur emploi, je pense notamment aux artistes tel que Simon D, (ex) Dynamic Duo. Quelques artistes font le choix aussi de rester dans le milieu underground, on peut prendre l’exemple de i11ven, qui fut trainee avec le groupe BTS mais qui se désista et restera dans le monde du underground. Cette notion a déjà été évoqué dans l’article sur les distinctions entre over et underground.