Beaucoup pensent que le Rap ne trouve pas son origine dans le MCing ( qui était le maître de cérémonie des soirées organisés par les DJs). Ils estiment que le Rap est né par d’autres mouvements, se rapprochant par exemple du Slam…

Le Rap en Corée est fortement influencé par la culture Hip Hop américaine et que nombreux sont les artistes d’origines Coréenne qui ayant vécu aux Etats Unis, ont ramener avec eux le Rap sous sa forme originelle adapté au public Coréen.

Qui sont ces artistes Coréens qui furent les pionniers dans l’importation de la culture Hip Hop en Corée du Sud ?

Du côté du Rap, les artistes sont nombreux et d’un genre aussi différent les uns des autres. Tout d’abord, les prémices du rap furent entrevue pour la première fois par un artiste Coréen Hong Seo Beom, dans la chanson  » 김 삿갓 » (Kim Sat Gat) en 1989. Mais ce n’est qu’avec l’arrivé du groupe Seo Taiji and Boys que des rythmes de Hip Hop sont réellement intégré aux chansons pop.

 

L’histoire du Rap Coréen

Le Rap est une branche, ou une sous catégorie du Hip Hop, elle dérive du MCing. Lors de fêtes de quartier, ou de soirée, pendant que les DJ « mixaient », le MC était une sorte d’animateur, que l’on désigne parfois de « Maitre de Cérémonie » tentant de captiver continuellement l’auditoire. Cela s’est peu à peu transformer vers le rap avec plus de parole pour devenir un style musical à part entière.

En Corée du Sud, les origines du rap divers selon les sources et selon la conception même de ce qu’est le Rap ou le Hip Hop.

On considère plus généralement que le Hip Hop a fait son entrée en Corée du Sud dans le début des années 1990, alors qu’il était déjà en plein essor aux Etats-Unis. Les artistes qui ont su importer cette culture au sein de la culture coréenne étaient souvent des artistes ayant une double nationalité ( notamment Américano-Coréenne), qui ont pu garder l’essence du Hip Hop en l’adaptant au marché Coréen. Les artistes souvent originaire de Los Angels, appartiennent à la diaspora Coréenne aux Etats Unis. Parmi eux on retrouve le groupe Uptown ( avec Tasha ( Yoon Mi Rae) ou encore Speedy Bullets). Durant cette même période, certains artistes Coréen intègrent des morceaux de rap ou de culture dite de « Hip Hop » à leur corde comme Seo Taiji, ou encore le groupe Deux. Cependant, le rap n’étais qu’un genre parmi d’autre pour ces artistes.

Entre la fin du 20e et début du 21e siècle apparait un grand mouvement pour la culture Hip Hop. Deux chemins sont emprunté par les artistes souhaitant se lancer dans le Rap, soit en intégrant un groupe de musique pop, ils appartiennent donc à la scène mainstream, qu’on appelle aussi overground, et ceux qui souhaitent rester moins connu ou plus indépendant, se développe dans la sphère du underground.

Voient le jour des artistes tel que le duo Jinusean ou encore Drunken Tiger, important une culture très américanisé. Ce n’est que dans les années 2000 que le Rap Coréen a su se démarquer du rap américain, trouver sa propre source d’inspiration, sa propre essence, son originalité.