La sexualité et les femmes sont très présentes dans le monde du Hip Hop, et ce constat ne vaut pas que pour la Corée du Sud. Cependant, elles ne sont pas celles au micro. La Corée a su prendre cette asymétrie et en faire une émission « Unpretty Rapstar ».

Une sous-représentation de la gente féminine dans le monde musical

 

Peu de participantes arrivent au sommet de l’émission Show me the Money. Le ratio est tellement faible que Show me the Money est presque uniquement constitué de participants masculins et très peu voire presque pas de participantes.

La concurrence est rude, sans compter que le monde du Hip Hop est souvent dominé par les hommes. Les femmes sont pourtant tout autant douée et souvent attisent la curiosité mais parfois le machisme semble involontairement reprendre le dessus. Quand les femmes sont présentes, elles sont très peu montrées, ou souvent pour des raisons autres que leur performance musicale…

Une alternative fut créée dans le but de révéler ces artistes féminines tout autant talentueuses que leurs collègues masculins. L’année 2014 marquera le début de l’aventure pour Unpretty rapstar. Le show surf sur le Buzz, beaucoup plus que Show me the Money.

 

Unpretty rapstar est une émission qui jongle entre compétition, enregistrement de vidéo, musique, et clash.

 

Dans la première saison de Unpretty Rapstar des rivalités révélées par Show me the Money furent remises au goût et accompagnées par de nouveaux affronts entre les candidates. Une fois encore, le problème entre le Underground et le overground a refait surface. Dans la première saison, une artiste de « Kpop » (Korean Pop) a fait son apparition et fut fortement critiquée.


L’émission réussit à prendre son envol et obtient une deuxième saison. L’avantage de Unpretty Rapstar serait l’implication des candidates dans la création de contenus, d’enregistrements de chanson. La compétition reste féroce mais l’angle d’approche est différent. Le but est d’obtenir un maximum de collaborations, un maximum de chansons. On découvre alors des artistes féminines assez connues mais mal représentées dans la société musicale Coréenne. Unpretty Rapstar est donc une porte pour ces rappeuses, qui obtiennent une deuxième chance de se faire connaître et de gagner en popularité.

 

La révélation de la saison 1 ne fut pas seulement la gagnante Cheetah. D’autres participantes ont obtenu une visibilité plus large tel que Jessi J (Jessica), ou encore Kisum.

 

 

 

L’émission fut un franc succès qu’elle fut renouvelée, d’autres rappeuses, d’autres challenges. Prendre en considération la sous-représentation des femmes dans le monde artistique est un geste qui malgré la visée commerciale a eu des effets bénéfiques pour les rappeuses. Le public s’accoutume à écouter des rappeuses, à les voir sur scène. Malgré la forte utilisation de « scandales » ou de « buzz », l’émission vaut la peine d’être regardé, pour découvrir des talentueuses rappeuses sud-coréennes.

 

unpretty-rapstar-2

Les femmes dans les télé-réalités deviennent de plus en plus présentes, le succès de Unpretty Rapstar, la création d’une émission dédiée aux présentatrices, Sister’s Slam drunk. Des émissions avec des effets positifs pour la représentation des femmes dans l’audiovisuel.